Canis Ethica
Canis Ethica

Chargée de Mission à la réforme du statut socioéconomique de l'Animal

 

Etre proposition dans un dialogue ouvert de concert avec tous les acteurs en un lieu où les clivages sont gommés au profit d'une économie (inter)nationale préservée et un meilleur bien-être animal résultant d'une prise en compte différente et/ou complémentaire des besoins exprimés par les animaux. 

 

Les moyens de bord permettant de palier à l'absence de cabinet, secretariat, ...

_ L'expertise des ONG concernées

_ L'experience des Producteurs, Transformateurs, Distributeurs

_ La vision et les choix sociétaux exprimés

_ Les moyens numériques gratuits et performants assurant l'effacement des distances

 

 

AMOUR DU VIVANT :

Aimer les animaux c'est aimer les Humains.

La souffrance animale est réelle tout comme l’est l’humaine.

Si l’être humain est un animal parmi d’autres alors comment le lyncher au profit d’un dit amour et sauvetage des animaux ?

 

RESPECT :

Oui au respect du Vivant sous tous ces formes. Non à sa hiérarchisation sans fin. Homme, Animal, Végétal, nous formons un tout. Manger des végétaux, des animaux revient à manger des parties de Gaïa dès lors qu’un légume, un animal est un organisme vivant sur Gaïa au même titre que l'homme.

 

RECONNAISSANCE :

La reconnaissance des actions et évolutions en bien-être animal en France ces 40 dernières années (la notion même de bien-être animal est évolutive et en rien nouvelle) permet de poser des bases saines et valorisantes pour des conditions de vie meilleures pour l'Animal comme pour l'Homme dans nos Régions au sein de notre Économie.

 

DIVERSITE :

Il y a une place pour tous les modes de production.
La solution dans un bien-être animal unique et linéaire « one size fits all » est une utopie dès lors que la France se distingue par une agriculture plurielle source de richesses diverses pour le pays, la société et les terres.

PEDAGOGIE :

L'absence de pédagogie accessible à tous les Français de manière claire, synthétique et factuelle alimente un anthropomorphisme exacerbé, toxique et malsain allant jusqu'à nier certains comportements naturels des animaux.

De la même manière le retour à une production animale niant tous les besoins physiologiques des animaux relève d'un non-sens éthique comme économique.

MIX COMMUNICATION :

Le fossé entre producteurs, distributeurs et population est colossale.

Nous pensons que la clef réside dans la mixité.

Ainsi tant que les producteurs travailleront à l’amélioration de leur communication sur des outils qui leur seront propres et exclusifs alors leur communication sera poreuse, éloignée et incomprise donc de fait, continuant de faire le jeu de l'actualité.

Notre solution une plateforme privée comptant aussi des animaux domestiques et sauvages avec apports consultatifs gouvernementaux: AnimalOpinions.org

VALORISATION NATIONALE :

 « Il ne pourra jamais y avoir un contrôleur/gendarme, derrière chaque élevage, exploitation ».

C'est parce que la valorisation des êtres a lieu que la dynamique forte se met en mouvement.
Quelle pédagogie aujourd'hui explique clairement au consommateur le temps réel, les financements et amortissements nécessaires à une évolution de l’éleveur, de l’industriel, du distributeur? 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Canis Ethica, Pour une éthique au coeur du bien-être canin