Canis Ethica
Canis Ethica

De l'importance de la Socialisation du Chiot

Force est de constater que bien que les associations de protection animal militent depuis des décennies pour la fin des animaleries et foires animalières ; non seulement elles prospèrent et en plus les français continuent d’aller y acheter chaque année leurs compagnons pour les 12 ans à venir.

Si la place de l’animal de compagnie aujourd’hui dans les ménages français est celle d’un membre à part entière de la famille ; un chiot non socialisé est une bombe à retardement dont nul ne saurait prévoir le moment de l’explosion. Quand cette bombe explose, les familles se retrouvent démunies et souffrent car elles aiment leurs chiens et veulent les sauver.

 

Les plus impliqués iront prendre conseils chez leur vétérinaire, chez un comportementaliste, et feront face aux défis causés par les troubles du comportement, problèmes de communication de leurs chiens (agressivité, destruction, malpropreté, aboiements intempestifs, hyperactivités, peurs exacerbées, stress, …) ainsi qu’aux frais engendrés. Les plus légers, s’en débarrasseront comme d’un encombrant.

 

Le bien-être canin commence in-utero alors donnons toutes les chances au futur membre de notre famille d’être heureux et équilibré dans sa vie avec les humains, les autres espèces et ses congénères. Un chiot correctement socialisé (né au milieu d’une famille aimante, attentionnée qui l’a manipulé, bien nourri, bien soigné et ouvert au monde extérieur plutôt que né dans un hangar, une cage, une cave, ..) fait toute la différence dans son foyer futur.

 

Tant de chiens jeunes, moins jeunes, miniatures, géants, attendent des familles dans les refuges de France. Pensez aussi à eux avant de céder à l’envie subite, non programmée d’acheter un chiot.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Canis Ethica, Pour une éthique au coeur du bien-être canin